Les arbres sont ils une solution contre le réchauffement climatique ?

Il n’est pas rare d’entendre que la solution aux problèmes de réchauffement climatique réside dans la plantation massive d’arbres. De nombreuses entreprises, organismes et associations véhiculent cette idée qui permet entre autre de générer un grand nombre de crédit carbone qui permet aux entreprises de compenser leur émissions de gaz à effet de serre [1]. Ils plantent des arbres en échange ils peuvent continuer à polluer tranquillement.

Mais qu’en est il vraiment ? Est ce une vraie solution ou va t-on droit dans le mur ? C’est ce que nous allons voir dans cet article.

La reforestation un outil solidaire

Tout d’abord il est bon de rappeler que les arbres sont des éléments indispensables et indissociables d’un environnement qui fonctionnerait en boucle fermée. En effet au delà de sauvegarder la biodiversité, les forêts sont des éléments indispensables aux développement de la vie. Les arbres ont par exemple permis de créer la vie sur terre. De plus c’est un élément (si c’est bien fait) qui est renouvelable à l’infini et qui sert de base au développement d’une civilisation stable (chauffage, construction, eau, etc.). Il est même possible rendre des zones habitables en reforestation tout en fournissant du travail aux locaux. La reforestation permet de recréer des cercles vertueux pour les populations locales.

La plantation d’arbres permet donc d’avoir des impacts locaux très positifs pour l’environnement.

Nota : les arbres doivent être plantés dans le respect des populations locales et de la biodiversité. Mais nous reviendrons sur ce point dans un autre article.

Donc reforester est vital pour beaucoup de population ! Mais est ce une vrai solution pour réduire le réchauffement climatique ?

Les arbres et le co2

On entend souvent « un arbre = 50kg de CO2 par an en moins dans l’atmosphère« . Or ceci est la fourchette très haute pour un type d’arbre très particulier. Dans la littérature on trouve plutôt une moyenne autour de 30kg par an [2].

En effet si on ne considère que la durée de vie de l’arbre cette affirmation est juste. Mais quand on parle de gaz à effet de serre on se doit de regarder tout le cycle de vie de l’élément étudié. Exactement comme la voiture électrique qui est beaucoup moins « écologique » quand on prend en compte la fabrication des batteries, et leur recyclage. Et bien pour les arbres c’est la même chose !

Cycle de vie d’un arbre

Donc faisons une analyse vraiment écologique du cycle de vie du système naturel « arbre ».

Avant fabrication

Tout d’abord il faut une graine, même si elle vient de l’autre bout du monde, elle est tellement petite que le rapport taille/coût CO2 du transport est proche de zéro. Ensuite l’ensemble des travaux nécessaires et recréer la forêt peut lui aussi générer quelques grammes de CO2. Nous allons aussi estimer qui le ratio (pollution des travaux pour planter un arbre) / (Stockage CO2 d’un arbre) est lui aussi négligeable.

Donc nous allons négliger les émissions de CO2 qui précèdent la la naissance d’un notre système « arbre ».

En utilisation

Pendant toute sa durée de vie comme nous l’avons dit précédemment nous allons considérer qu’un arbre emmagasine en moyenne 30kg de CO2 par des moyens diverses et variés.

En fin de vie

Il y a 3 possibilités :

  • Soit il a été brûlé et dans ce cas la majeure partie du CO2 précédemment stockée est rejetée dans l’atmosphère (le reste seront les cendres) [3].

  • Soit il meurt de manière naturel, dans ce cas le processus de décomposition lui va générer du CO2 mais aussi du méthane (CH4) [4] qui sera généré par les différents organismes (bactéries, champignon etc.). À noter que le méthane a un pouvoir 20 fois plus « polluant » que le CO2 [5].

  • Soit l’arbre a servi pour une construction. Dans ce cas, il faut absolument que l’ensemble du processus qui va emmener l’arbre jusqu’à l’état de meuble ou de maison (transport, usinage, etc.) ne dépasse les 30kg x l’âge de l’arbre en CO2 déjà stocké.

Donc en prenant le bilan global aucun des cas ne permet de réellement faire disparaître 30kg de CO2 par an. Un arbre est un système naturel NEUTRE en carbone ! [6]

En même temps, ce résultat n’a rien de choquant car rappel toi ! Lavoisier nous l’a dit :

C’est tout à fait normal qu’un système naturel soit neutre en carbone. Comme le fait que dans la nature les déchets n’existent pas. Le cycle de la vie est un circuit qui s’auto-alimente.

Et pourtant on continu à planter des arbres en invoquant comme raison le CO2.

Des forêts pour sauver l’humanité

Il n’y a qu’un seul moyen pour diminuer le CO2 dans l’atmosphère en utilisant les arbres c’est d’avoir un nombre d’arbres plantés plus grand que le nombre d’arbres qui meurt ou brûlent.

Il faut donc avoir une croissance de nos forêts infinie ! Car dès qu’on s’arrêtera il y aura autant de CO2 qui sera relâché dans l’atmosphère que de CO2 stocké dans les arbres. C’est une course perdue d’avance.

La reforestation est un enjeu majeur pour le développement de beaucoup de pays qui ont été dévasté par la surconsommation occidentale. Mais ça ne doit pas nous empêcher de réfléchir à des solutions pour tout simplement moins polluer.

Réduisons notre consommation au lieu de la compenser !

Maintenant quand tu voudras compenser la pollution que tu génères en plantant de arbres tu ne pourras plus dire que tu ne savais pas !

Voilà si tu as besoin d’éclaircissement, si tu n’es pas d’accord retrouve-moi sur YouTube, sur Facebook ou Twitter pour venir en discuter. A bientot !

Source

[1] https://calculcarbone.org/

[2] https://e-rse.net/arbres-stocke-carbone-combien-27079/#gs.zSPsqjc

[3] https://www.energreen.be/question-et-documentation/questions-reponses-faq/chauffage/bruler-du-bois-rejette-du-co2-comment-cela-peut-il-etre-ecologique

[4] https://www.youlab.fr/blog/403-vegetaux-emetteurs-de-methane/

[5] http://www.vedura.fr/environnement/climat/methane-gaz-effet-serre

[6] http://www.bois.com/environnement/non-au-co2/lutter-contre-effet-serre

 

 

2 Comments

  1. Certes l’arbre en se décomposant ou en brulant libère ces 30 kg de carbone mais une chose très importante n’est pas dite : c’est toute la quantité d’oxygène qu’il a produite pendant sa vie d’arbre via la photosynthèse qui importe est qui est supérieure à sa propre production de carbone. En outre les forets dégage de la fraicheur et de l’humididé , ce sont de vrais climatisation et biotopes à espèces de toutes nature : Donc oui il faut planter massivement des arbres, celà compense bien plus que le carbone induit !

    • Bonjour,
      Le problème est le même dans l’autre sens car pour brûler il faut un « comburant » et tout le O2 précédemment produit sera réutiliser pour la combustion.

Laisser un commentaire